Mais où sont passés les millions de dresseurs Pokémon ? Voilà cinq ans que ce nombre s’est considérablement réduit et pourtant, il subsiste encore quelques fanatiques.

Les États-Unis, la Nouvelle-Zélande et l’Australie étaient les premiers à bénéficier de la sortie du jeu le 7 juillet 2016. Nombreux étaient les jaloux qui devaient user de stratagèmes pour télécharger le jeu dans son propre pays. Deux, trois manipulations fallacieuses suffisaient à ces envieux pour se procurer le jeu via une plateforme étrangère. Cette fameuse année aura donc été marquée par la démission de Christiane Taubira mais également par la montée en puissance d’un jeu sur téléphone.

Une bonne connexion internet et une géolocalisation permet de jouer facilement à Pokémon Go sur notre téléphone.

Quelles caractéristiques ont suscité cet engouement planétaire ? La stratégie est simple : il suffit de mélanger une pincée de nostalgie, une grosse louche de modernité, une cuillère à soupe de gratuité et 500g d’exercice physique. Selon Yoann Glond, un étudiant marseillais fan du jeu, “Pokémon Go n’a pas été conçu pour les nouvelles générations mais visait plus particulièrement la nostalgie des anciennes.” Le jeu a avant tout attiré les jeunes adultes qui ont grandi avec Sacha et Pikachu. La série naissait vingt ans auparavant, autant dire que le nombre d’adeptes était déjà conséquent. Néanmoins, l’application mobile a attiré les plus jeunes, fascinés par ces petits monstres de poche aussi attachants les uns que les autres. Ce succès est également dû aux adolescents qui ont vu le jour avec un téléphone portable greffé à leur main. C’est un jeu “multigénérationnel.” Le mode de jeu, fraîchement nouveau pour l’époque, était révolutionnaire. La réalité augmentée et l’utilisation de l’espace réel sont les principaux facteurs qui ont contribué à créer le géant Pokémon Go. Par ailleurs, le jeu propose de nouvelles quêtes et mises à jour en fonction des périodes de l’année comme le nouvel an. À cette occasion ces jolies bêtes, inspirées d’animaux réels, se déguisent et les accessoires d’avatar sont renouvelés. D’autre part, certains Pokémons sont écartés pour faire place à d’autres beaucoup plus rares tels que Lokhlass et Leveinard. Un renouvellement qui tient les gamers en haleine puisque le but est quand même de tous les attraper.

Renouveau gaming et constitution de groupuscules 

La folie Pokémon Go a permis à une multitude de joueurs de sortir de chez eux.  Être assis devant son écran d’ordinateur était devenu préhistorique. La mode était de rester scotché à son écran de téléphone, sans regarder où on mettait les pieds. Au moins les gameurs ne pouvaient plus être disputés pour avoir passé leur journée dans leur chambre. Ils vagabondaient ça et là à la recherche du Pokémon rare, et tombaient parfois sur d’autres joueurs. Grâce à cela, quelques personnes ont formé des communautés de dresseurs amateurs qui partaient en chasse tous ensemble. “Au début de la popularisation du jeu, des adolescents sortaient en groupe dans les parcs pour capturer des Pokémons” explique Yoann Glond.

Les concepteurs du kit de Monoprix avaient pensé à tout : brumisateur, barre de céréale, pansement. Le nécessaire de survie d’un dresseur aguerri.

Les marques ont même surfé sur la tendance Pokémon Go, à l’image de Monoprix qui proposait le 22 juillet 2016 un kit gratuit spécial dresseur. Le 20 mai 2020, Uniqlo dévoilait son partenariat avec Pokémon Go. Des t-shirts pour femmes, hommes et enfants étaient vendus mais des vêtements pour les avatars étaient donnés sans frais sur le jeu. Le 4 janvier 2021, le compte Pokémon Go a annoncé sur Twitter une collection Gucci x The North Face qui permettra de rhabiller vos personnages. L’amour des fans subsiste encore aujourd’hui même s’il n’est plus autant mis en avant. En cela, le jeune étudiant ne considère pas le jeu comme obsolète, bien au contraire. Grâce à l’application sur mobile, on peut “se balader et attraper des Pokémons pour de vrai.” Elle incarne la réalisation d’un rêve, “celui du jeune garçon qui désire de toutes ses forces devenir le meilleur dresseur”.

Même les avatars ont la possibilité de se différencier les uns des autres en revêtant des accessoires uniques.

 

Retrouvez notre vidéo avec un fan en cliquant sur le lien : https://youtu.be/QUV2lCekRSg !