Il a débarqué, ce mastodonte du genre Action-RPG en monde ouvert “gratuit” venu de Chine. Il faisait de l’œil aux joueurs dès son annonce durant l’année 2019. Et dans quelles conditions : une sortie mondiale en cross-play à travers la console, le PC et le mobile. Juste ça.

Les free-to-play, les gacha, tout ça est un peu étranger et certains testeurs de jeux vidéo nous ont appris qu’il fallait s’en méfier. Un mois plus tard et sans un euro dépensé, le seul constat qui s’impose est que Genshin Impact est un des jeux les plus addictifs de l’année. Mais pour quelle raison ? A l’instar des “gashapon” pour les japonais (machines à pièces distribuant des jouets, très demandés par les habitants du pays du Soleil Levant), Genshin Impact est devenu une “valeur refuge” pour les Français, mais plus globalement pour les joueurs de jeu mobile.

Un jeu étincelant avec plein d’additifs

On suit l’histoire d’un héros dont la sœur a été kidnappée et dont la mémoire a été effacée qui a pour but de la retrouver dans un univers à monde ouvert. Malgré ce scénario basique, le jeu capte directement l’attention du joueur, en particulier grâce aux designs multicolores des personnages ainsi qu’à son game design chatoyant. Attention aux méprises, si Genshin Impact a pris tout le monde de court au point d’établir sans aucun doute un nouveau standard en matière d’Action-RPG gratuit, miHoYo n’est pas une petite bande d’otakus chinois amateurs. Ces derniers ont réussi un tour de force en intégrant directement au joueur un monde crédule et plein de bonnes ondes à chaque coin d’herbe.

 

 

 

Comme dit précédemment, ce jeu free-to-play chinois surprend et incite malgré tout à l’exploration et à l’aventure. Explorer devient un standard, ainsi que le leveling (montée de niveaux des personnages jouables)  surtout par l’intermédiaire de plusieurs héros qui sont présentés dans le jeu et qu’il est possible de débloquer grâce à un système de “lootboxes” (achats de boîtes cadeaux) ou bien de collections d’artefacts à échanger pour gagner des cristaux (monnaies virtuelles du jeu). Même si l’image peut faire peur, les développeurs peuvent se trouver généreux et récompensent facilement les joueurs de manière gratuite en proposant divers personnages à gagner selon plusieurs événements et cadeaux de l’année (Noël, événements nationaux etc). La fièvre Genshin Impact ne s’éteint jamais, au fur et à mesure que les patchs avancent (contenus additionnels et rénovations de gameplay), et que les joueurs font face à de nouveaux personnages à débloquer. Le seul avantage de dépenser de l’argent dans ce jeu est de débloquer plus rapidement des persos jouables avec de toutes nouvelles attaques spéciales et inédites.

Merci la pandémie ?

Du fait de la pandémie, l’année 2020 fut un incroyable accélérateur pour le jeu vidéo. Nous avons ainsi été témoins de succès fous comme celui d’Animal Crossing : New Horizons ou du RPG free-to-play Genshin Impact. À l’instar de ce dernier, de nouveaux noms sont entrés dans le club très fermé des gros cartons annuels. Durant la quasi-totalité de l’année 2020, plusieurs pays ont opté pour un confinement, parfois national, comme en France, parfois selon les foyers à risque, comme aux Etats-Unis ou au Japon. Dans tous les cas, le constat est simple : des millions de personnes se sont retrouvées chez eux avec plus de temps à dédier à des loisirs comme le jeu vidéo. En mai dernier, Nintendo estimait que les ventes de sa console hybride avaient grimpé de 24% face à l’an passé, ce qui a d’ailleurs occasionné des soucis d’approvisionnement. Surtout, le jeu vidéo s’est révélé comme un moyen incontournable de tisser des liens sociaux et donc de se retrouver dans un univers numérique sans broncher. Un boom du streaming est alors apparu sur Genshin Impact. C’est d’ailleurs grâce à Twitch et aux placements de produits sur Youtube que le titre a tant bien que mal connu le succès, lorsque de très gros streamers (notamment Henry Tran par exemple ) s’y sont intéressés. En 2020, le jeu n’a reçu qu’un échauffement et tend à perdurer et faire durer la formule.

 

 

 

Pour comprendre l’ampleur du phénomène, une vidéo explicative de 40 secondes est disponible ci dessous.