En pleine élection, un article de Télérama avait dit  : les jeux vidéo peuvent-ils influencer les électeurs de la présidentielle américaine ? Depuis quelques années, les jeux vidéo figurent parmi la batterie d’outils pour relayer intelligemment des idées, des messages. Souvent progressistes, ces idées peuvent se transformer à l’heure actuelle en des incitations au vote.

Une des figures montantes du parti démocrate Alexandria Ocasio-Cortez avait fait un carton sur Twitch en jouant à Among us, tout en profitant de faire passer des messages sur Donald Trump.

En marge de l’élection présidentielle aux États-Unis, une dizaine de jeux vidéo ont vu le jour et mettent en scène le duel entre les républicains et démocrate. Un affrontement virtuel qui peut parfois aller jusqu’au combat avec seulement les poings. C’est le cas dans le jeu indépendant Unpresidential !, disponible gratuitement depuis le 21 octobre dernier sur toutes les plateformes mobiles. Les développeurs du jeu ont bien fait savoir leur volonté de mettre le débat présidentiel au cœur de l’actualité mais aussi de l’amusement.

L’idée n’est pas de faire de la politique, mais de monter à quel point les jeux vidéo se sont invités dans la politique américaine. La campagne de Biden s’inscrivait dans cette tendance en exploitant les outils numériques se trouvant au cœur de jeux déjà populaires. Comme en créant des jeux à part entière. Ces outils déjà disponibles ont pris une proportion plus grande, avec des possibilités de plus en plus entendus.

Un type d’influence qui fait mouche ?

L’équipe de campagne du candidat démocrate semblait tout mettre en œuvre pour rajeunir l’électorat du candidat démocrate. Joe Biden avait par exemple créé (Biden HQ) sa propre île sur Animal Crossing : des pancartes par exemple attendaient les joueurs ainsi que des bureaux de vote. La campagne  se fait ainsi dans des jeux vidéo dans un esprit communautaire, et peut se partager sur nombre de réseaux sociaux et pas seulement Youtube. Autre idée de la campagne, une map dédiée aux démocrates était en ligne sur le jeu phare de Fortnite.

 

Le but est de réveiller et faire clore le sens civique. L’objectif est partagé par plusieurs personnalités publiques aux Etats-Unis comme par exemple le basketteur James Lebron. Ce dernier avait fait un documentaire , posté hebdomadairement sur le jeu NBA 2K, consistant à inciter les joueurs du jeu de basket à être plus curieux.

 

Une autre manière de faire campagne et de faire des idées une réalité peuvent passer par le domaine du jeu-vidéo. Tant que le cadre légal et démocratique n’est pas dépassé : un acte vidéoludique peut être un acte de pensée à part entière.